Comment signaler et dénoncer la maltraitance d’enfance ?

La maltraitance infantile est un phénomène qui prend de l’ampleur.

Malgré les combats de plusieurs organismes à travers le monde, elle connaît une nette évolution par rapport aux années antérieures.

Pourtant, la loi condamne ces faits et de multiples moyens existent pour lutter contre ces agissements.

Comment signaler et dénoncer la maltraitance d'enfance

Alors, face à une telle situation, que faire ? Comment signaler et dénoncer les cas de maltraitance infantile ?

La maltraitance infantile, une situation de plus en plus inquiétante

La maltraitance infantile est un fléau qui n’épargne aucune couche sociale.

Les chiffres font penser à un mal qui sévit lourdement au sein de la population.

En France, plus de 98 000 enfants en sont concernés.

Pire, au moins deux enfants perdent la vie chaque jour pour avoir été maltraités.

C’est environ 15% de la population française qui affirment avoir subi des formes de maltraitance.

Et dans le monde, plus de 25% des adultes avouent avoir été agressés dans leur enfance.

Le phénomène de la maltraitance infantile concerne plusieurs formes de violences ou d’agressions sur l’enfant.

Il s’agit par exemple des violences sexuelles, les agressions physiques ou les grossièretés verbales.

Indépendamment de ces brutalités, toute négligence sur une personne âgée de moins de 18 ans est considérée comme de la maltraitance infantile.

Comment reconnaître les signes de la maltraitance infantile ?

Les signes de la maltraitance infantile sont multiples.

Sur le plan physique, des traces de blessures sur le corps de l’enfant peuvent être des signes.

De plus, des lésions sur plusieurs parties du corps laissent parfois penser à cette situation.

Par ailleurs, des comportements douteux comme une prise en charge tardive d’un malaise sur l’enfant en sont des signes.

De plus, des cas répétés de tentatives de suicide ou des fugues à répétition en sont également évocateurs.

Enfin, d’autres signes cliniques comme des douleurs vives à l’abdomen, des céphalées persistantes et à répétition en sont des exemples.

Que faire face à un cas de maltraitance infantile ?

Face à un cas de maltraitance infantile, il est important de réagir promptement.

Dès lors que vous avez été témoins des faits de maltraitance, vous devez procéder au plus vite à la dénonciation.

Les formes de violences répétées doivent être signalées.

Plusieurs options sont possibles pour assister la victime.

Contacter le 119

Le 119 est la ligne dédiée sur le plan national pour assister un enfant en danger.

Cette ligne est joignable à tout moment pour la dénonciation des faits de violences sur l’enfant.

Elle est accessible gratuitement et l’appel est anonyme.

Mieux, des personnes peuvent être dépêchées immédiatement si la situation nécessite une protection immédiate de l’enfant en danger.

Informer par courriel

Sur le site gouvernemental www.allo119.gouv.fr, il est possible de dénoncer une situation de maltraitance infantile.

Dans l’onglet « Besoin d’aide » du site internet, vous pouvez relater un cas d’un enfant en danger.

Saisir le procureur

Il est possible de saisir directement le Procureur de la République pour signaler un cas d’enfant en danger.

La loi accorde le privilège aux citoyens de saisir l’autorité pour signaler des faits de maltraitance.

Les situations les plus critiques comme les agressions sexuelles ou les cas manifestes de violences sont recueillis par le Procureur.

Ce signalement au Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance doit être fait par écrit.

Les informations telles que le nom de l’enfant et ceux de ses parents sont importantes.

Il en est de même pour son adresse.

Toutefois, son âge et son établissement scolaire peuvent être utiles.

Cependant, le signalement doit faire cas des preuves comme des actes ou des propos recueillis chez l’enfant.

Ces preuves peuvent être des comportements constatés chez l’enfant ou vis-à-vis de lui.

Par ailleurs, le juge des enfants peut se saisir dans des situations plus graves.

Notamment, le juge des enfants peut se saisir dans les cas où l’enfant court de grands dangers sur sa santé, sa sécurité ou son développement.

Il est toujours utile de dénoncer toute situation de maltraitance infantile.

Procéder au signalement de cette situation participe à l’épanouissement des enfants.